Sélectionner une page

Les coulisses de la BSB 2022 avec Aline de The BBoost

Mar 9, 2022 | Podcast | 0 commentaires

Cet article est un peu spécial car il y a une invitée. 😱

Tu le sais, j’adore interviewer des personnes ultra-inspirantes et aujourd’hui j’ai eu la chance de discuter avec Aline de The BBoost et tu vas voir, elle va nous raconter tous les petits secrets derrière la BSB Académie, son programme phare. Et elle a décidé de complètement le retravailler cette année alors que ces précédents lancements cartonnaient !

  • Pourquoi a-t-elle décidé de le refaire ?
  • Quels sont les points clés du changement ?
  • Comment a-t-elle pris les décisions ?

Tu sauras tout à la fin de cet article !

Je l’admets, ça m’a fait drôle d’interviewer Aline. On avait déjà tourné un épisode ensemble pour son podcast J’peux pas, j’ai business mais de me retrouver de l’autre côté du micro, c’est à la foi excitant et intimidant. 🥲

Honnêtement, j’ai carrément dû me restreindre dans les questions que je lui ai posé tellement j’en avais en tête. 😂

Mais au fait, c’est qui Aline ?

Aline est Coach Business (et bonne humeur) et avec son entreprise The BBoost, elle aide les entrepreneurs (principalement les prestataires de services) à développer leur activité, trouver plus de clients, vivre leur meilleure vie etc. Pour ça, elle crée des formations en ligne et organise des séminaires, conférences et autres ateliers.

Mais Aline est surtout (re)connue grâce au programme qu’elle a créé : la BSB Académie.

C’est un programme en ligne qui dure 3 mois avec chaque semaine du contenu vidéo et des actions à mettre en place, l’objectif étant de développer son entreprise, trouver plus de clients et passer à l’étape supérieure. Ça s’adresse surtout aux prestataires de services qui sont activité depuis < 2 ans et qui n’arrivent pas à développer leur business.

Elle prépare son troisième lancement non sans stress (avec les gros objectifs et la grosse organisation qui va avec). Heureusement pour elle, elle adore faire des lancements (même si sa principale formation n’ouvre ses portes qu’une fois par an 😉).

Au cours de l’interview, Aline me confie qu’elle est extrêmement fière de son programme, tellement qu’elle veut en parler au plus de personnes possible et que si elle le pouvait, elle le rendrait gratuit !

Malgré le succès monumentale des deux précédentes éditions, elle a décidé de revoir complètement son produit (tout à changé, sauf la promesse) car elle estime que :

Il ne faut pas se reposer sur ses lauriers.

Les choses évoluent tellement vite dans le milieu de la formation en ligne & du coaching qu’un produit qui cartonne pendant un mois peut vite devenir obsolète 6 mois plus tard. Même si elle sentait que la BSB restait viable et de qualité pour la relancer telle quelle, elle voyant aussi que d’un point de vue pédagogique, il y avait des choses à revoir, à améliorer.

De plus, la BSB n’était plus au top du top et Aline a vraiment à coeur de créer un produit avec une expérience client de dingue et qui soit réellement pédagogique.

Elle a gagné en expertise.

Quand elle a créé la première version à l’été 2020, elle n’avait pas la même expérience qu’aujourd’hui (logique). Dans la nouvelle version, Aline a mit à jour son approche, sa relation avec les gens, sa façon de faire du marketing etc. Elle voulait mettre à jour ses connaissances pour aider au mieux ses (futurs) élèves à atteindre les mêmes résultats.

D’après Aline, si tu n’es pas convaincue que ton produit, c’est le meilleur, tu ne le vendras pas.

Parce que s’il y a des choses qui te gênent dans ton produit, si tu n’es pas pleinement conquis par ce que tu as créé, ça va se ressentir lors de ton lancement et les gens vont être freinés. C’est pourquoi, afin d’être bien fière de son académie, Aline a tout changé !

Quels sont les changements à venir dans cette 3ème édition alors ?

Pour améliorer son produit, Aline a été attentive aux retour des élèves des deux premiers volets.

La première chose qui en est ressortie est que les élèves ne se sentaient pas suffisamment considérés puis qu’il y avait environ 500 élèves par promo, il étaient donc un peu perdu dans la masse.

Ensuite, Aline a gagné en compétences, expérience et expertise et donc, avec le recul, elle fait les choses différemment. Donc elle a mit à jour tout ça et adapté le programme aux différentes activités possible.

Enfin, le contexte global qui n’est plus le même aujourd’hui. Le marché et les attentes des clients ont énormément changés. La santé mentale a prit bien plus de place avec la pandémie etc.

Ensuite, elle a mit en place un parcours pédagogique pour personnaliser au mieux l’expérience client et ainsi donner une impression d’individualité sans pour autant faire du coaching individuel (t’as suivi ?).

Grâce à un système automatisé, les élèves répondent à quizz a chaque nouveau module et en fonction de leurs réponses, il leur est conseillé de suivre une liste de leçons ordonnée, adaptée aux réponses données.

Le parcours est ainsi semi personnalisé même si l’élève a accès à la totalité des vidéos, toutes ne lui sont pas directement utiles.

(L’inconvénient pour le formateur est de tourner autant de vidéos que de parcours, soit 140 vidéos, même si l’élève a réellement besoin « que » d’une quarantaine de vidéos 😅 et c’est le bordel côté technique ahah).

Mais ce n’est pas tout…

Elle a aussi mise en place un système de classes, comme au collège/lycée et avec pour chaque classe de 25-30 personnes, un mentor (qui est en réalité un· ancien·ne élève de la BSB – et j’ai l’honneur d’occuper ce rôôôôôle, je vais incarner l’esprit The BBoost auprès d’une trentaine d’élèves hihihi !).

Et le mentor n’aura en charge qu’une seule classe, qu’il/elle suivra pendant les 3-4 mois de formation. Donc c’est pas du coaching individuel mais le fait de créer des groupes de 25-30 personnes permettra aux futurs élèves de se sentir plus à l’aise et pour l’équipe pédagogique de repérer plus facilement les élèves en difficulté et d’intervenir auprès d’eux.

Cela améliorera donc l’expérience client mais aussi le taux de réussite, le taux de complétion et accroître les résultats obtenus par les élèves grâce à ce suivi plus poussé.

La seule contrainte de ce dispositif est que le nombre de places est limitée à 800 (ce qui est déjà pas mal hein !). Bon, mine de rien, ça rassure Aline de limiter les places aussi car elle est certaine de pouvoir assurer derrière même si le nombre maximum d’inscrits est atteint.

De plus, cela privilégie l’expérience des élèves et des mentors puisqu’il n’y a aucun risque d’être surchargé.

Mais comme Aline n’est pas du genre à se reposer sur ses acquis, elle a également revu un peu le contenu et amélioré/optimisé ce qui fonctionnait déjà.

Notamment la stratégie de lancement qui s’écoule sur 3 mois, de façon plus légère et naturelle : parler des coulisses en stories sur Insta, chouchouter la liste d’attente avec des petites exclusivités, faire une communication très transparente et humaine, émotionnelle.

Le but est de créer une communauté autour des valeurs qui animent Aline et ensuite de leur proposer la BSB académie, de façon non-agressive et avec de la valeur tout de même. Cela permet alors d’attirer les bons clients.

Aline, elle n’a pas peur de sortir des codes : « Comprendre les règles, maîtriser les règles et casser les règles » et est intrinsèquement convaincu que c’est la nouvelle façon de faire du marketing.

Du coup, ça ouvre quand ?

La BSB académie ouvre du 22 au 31 Mars 2022.
Mais à partir du 14 Mars, vous pouvez rejoindre le groupe Facebook pour rejoindre l’évènement autour du lancement de la masterclass.

Et vous pouvez d’ores et déjà vous inscrire à la liste d’attente juste ici.