4 étapes pour réussir à se montrer sur les réseaux sociaux 👀
Publié lepar Cindy
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Dans cet article, j’aborde un sujet sur lequel j’ai toujours énormément, énoooooormément de questions en messages privés : se montrer sur Instagram.

Comment est-ce que je fais pour paraître si à l’aise face à la caméra ?

Alors non, je n’ai pas reçu un don de Dieu 😅, les débuts étaient très différents et difficiles pour moi aussi, oui oui ! J’avais peur du regard & du jugement des autres.

Il y a un an, les stories & les reels étaient inexistants sur mon compte, pourtant aujourd’hui, je m’éclate à faire de courtes vidéos avec humour et je suis capable de me montrer en pyjama.

Comment suis-je passée d’un extrême à l’autre ? J’ai tout simplement suivi les 4 étapes que je te partage aujourd’hui ! Let’s go ! 👇🏻

Ma vision d'un compte Instagram "professionnel".

Comme tout le monde, je suis partie de rien, il y a un an. À cette époque, mon compte Instagram me servait de portfolio pour mes services de graphisme (identités visuelles, cartes de visites…) et cela devait être très « corporate » :

  • ma photo de profil, c’était mon ancien logo,
  • je vouvouyais tout le monde
  • je me cachais derrière mon entreprise (je disais « nous » mais j’étais toute seule derrière 😅)

Quand tu arrivais sur mon compte, tu ne savais absolument pas qui était derrière, je n’apparaissais pas. C’était uniquement Graphic Medias, Cindy était invisble.

Pour tout te dire, j’ai stagné pendant 2 ans environ à 300 abonnés. 😥

En fait, j’étais vraiment au touuuut début du processus.

ancien feed et logo graphic medias
Mon ancien feed et logo 😅

Pourquoi je ne me montrais pas ? 🧐

  1. De par l’éducation entrepreneuriale que j’ai pu recevoir (école, proches, formations) : l’entrepreneuriat (en ligne ou non) n’est pas inné ni enseigné dans les écoles. J’avais une idée très biaisée de ce que devait être une entreprise, j’avais cette idée très formelle qu’un entrepreneur est quelqu’un d’ultra-sérieux, de très droit. C’était pas la vision que je voulais avoir mais c’était le conditionnement que j’avais à l’époque en tout cas.
  2. Je n’avais pas forcément confiance en moi. J’avais pas confiance en mon physique, je n’aimais pas qu’on me prenne en photo etc… Pourtant c’est pas que j’étais mal à l’aise ou que j’osais pas : j’ai eu un « petit passé » de « youtubeuse beauté » donc j’avais l’habitude d’être face à la caméra (avec YouTube mais je faisais aussi des lives sur le compte Instagram de l’entreprise où j’étais salariée).

Je pense que ce qui me faisait le plus peur, c’était de mettre ma propre image dans le contexte professionnel pour obtenir des clients et gagner ma vie. Je ne pourrais pas expliquer pourquoi j’avais ce blocage mais j’ai eu un déclic quand je me suis posée la question : « pourquoi les gens me choisissent moi et pas une autre ? ».

J’ai débatu de cette question avec Antoine sur Instagram et on en a même fait un épisode de podcast (cet épisode est une pépite ! 🌟) et on en a conclu qu’on ne pouvait pas vraiment répondre à cette question. Certes, les tarifs jouent un peu dans le choix d’un prestataire mais c’est surtout quelque chose de l’ordre du feeling, d’énergie qui n’est pas tangible, qui pèse dans la balance pour le choix final.

Les 4 étapes ↗

En poussant plus loin ma réflexion, je me suis dis que je devais plus assumer ma personnalité sur Instagram. Alors j’ai suivi 4 étapes. 👀

  1. Faire des stories. 🤳🏻

Au début, je ne montrais pas ma tête mais je partageais des instants de mon quotidien un peu « banals » (mon café du matin, mon programme du jour, quelques accélérés de mon travail…). Cela a permis de créer une certaine proximité avec mon audience car j’étais présente un petit peu chaque jour et j’affirmais de plus en plus ma personnalité (notamment avec les gifs et stickers que je mettais en stories). J’introduisais ainsi ma personnalité dans les stories de façon naturelle.

  1. Faire un shooting photo avec une pro. 📸

J’ai une amie qui est très douée en photographie (bien qu’elle ne soit pas professionnelle) et on a fait un shooting « professionnel » ensemble. À partir du moment où j’ai eu ces photos entre les mains, des photos de qualité et qui faisaient professionnelles à mes yeux, j’ai eu un autre déclic : me voir à travers les yeux de mon amie m’a permis de reconnaître que je ne suis pas « si horrible que ça » et ça m’a beaucoup aidé.

  1. Poster ces fameuses photos. 👀

Grâce à ce shooting, j’ai commencé à utiliser ces photos pour mon compte Instagram et mon site internet. Et oui, les avoir c’est déjà bien mais les exploiter c’est encore mieux !

Je me suis donc présentée à mon audience avec une des photos faites lors du shooting. À partir du moment où j’ai commencé à partager des photos de moi, de mon visage, j’ai encore eu un autre déclic.

  1. Apparaître en stories. 😎

Bien que j’avais déjà une meilleure acceptation de mon image et que j’étais plus affirmée, ce n’était pas encore 100% facile et évident de me montrer en face-caméra. J’ai commencé par poster des selfies un peu retouchés, je refaisais la photo si je voyais un truc dans le fond qui me plaisait pas, bref, j’étais beaucoup trop exigeante avec moi-même ! Néanmoins, c’était un très bon début ! Une fois que j’avais commencé ça, j’y ai pris goûts et j’ai été de plus en plus à l’aise. Maintenant, je m’affiche clairement au saut du lit (pyjama, pas coiffée ni maquillée) et ça me convient !

Dans la même lignée, j’avais aussi fait mon tout premier live (j’étais pas à l’aise DU TOUT) et maintenant ça passe comme une lettre à la poste !

Ensuite, j’ai commencé les reels et là, on ne m’arrête plus. 😂

 

Comme tu peux le voir, je suis passée d’un extrême à l’autre en suivant ces 4 petites étapes assez simples. J’ai même un podcast (Mindset créatif, disponible sur toutes les plateformes d’écoute), moi qui n’aime pas ma voix ! Alors si j’ai réussi à le faire, toi aussi tu en es capable ! 💪🏻 Mais surtout, fais-le si tu en as envie et à ton rythme ! 😉