Sélectionner une page

Avoir une vision claire pour son business FEAT Pauline Sarda ?

Juil 13, 2022 | Podcast | 0 commentaires

Aujourd’hui, j’ai l’immense plaisir d’échanger avec Pauline Sarda sur le thème de la vision dans son business, essentielle pour développer ton entreprise sur le long terme.

 

Mais rapidement, qui est Pauline Sarda ?

Pauline, c’est une business coach de folie, fondatrice de Step22. Elle et son équipe accompagne les indépendants à se procurer une véritable stratégie marketing et commercial pour passer au niveau supérieur. Elle t’aide également à structurer ton entreprise, grâce à la vision, la délégation etc.

Au-delà de ça, c’est une personne ultra inspirante que j’ai eu la chance de rencontrer en début d’année 2022 et qui, je dois le dire, m’a complètement retourné le cerveau lorsqu’on a commencé à parler de vision d’entreprise notamment ! 🤯

Et c’est justement grâce à ces échanges que j’ai réalisé que bon, une vision d’entreprise, j’en ai pas vraiment une, en fait. 😅

Avoir une vision pour son entreprise, ça change tout.

Ça permet d’avoir une vraie stratégie, d’être focus et de ne pas s’éparpiller, de garder sa motivation, d’avoir un plan d’actions clair et surtout d’avoir des objectifs qui sont bien plus souvent atteints que quand on a pas de vision.

Pour Pauline, la vision devient importante quand on commence à générer du chiffre d’affaires, qu’on a « passé la première marche de la pyramide de Maslow » qui est le besoin primaire de l’entrepreneur·se : gagner sa vie.

Si tu viens tout juste de te lancer, il est normal que ce soit compliqué pour toi d’avoir une vision dans les 3, 5, 10 ans à venir. Ne culpabilise pas, c’est complètement ok.

Ce qui est important quand tu démarres ton activité, c’est de savoir pourquoi tu fais les choses, qu’elle est ta mission. Il ne faut pas confondre la vision & la mission. La vision, c’est les prochains jalons de ton entreprise, ce qu’elle va devenir, la direction que tu vas lui donner. La mission, quant à elle, c’est pourquoi tu fais les choses, pourquoi tu t’es lancé·e. Et c’est très important d’avoir identifié ton pourquoi quand tu te lances, car ce qui fait que tu surmonteras plus facilement les obstacles, jusqu’à réussir.

Par contre, à partir du moment où tu arrives à vivre de ton activité ou que tu commences à générer un « bon » chiffre d’affaires, avoir une vision devient nécessaire pour la croissance de ton entreprise.

 

De plus, si tu souhaites déléguer sur le long terme des tâches et te constituer une équipe, sans vision, c’est chaud. 🥵 La personne a qui tu vas déléguer ne pas va du tout savoir ce que tu veux faire durant les prochains mois et pire, tu peux même constamment changer d’avis, changer de projets au fil des mois et ce n’est pas vivable ni pour toi, ni pour la personne qui collabore avec toi.

Ok mais faut avoir une vision à 90 jours, 1 an, 3 ans, 5 ans, 10 ans ?

Là, on entend un peu de tout selon les personnes.

Pour Pauline, le plan d’action de 90 jours et la vision sont deux choses différentes.

La vision permet de poser le plan d’actions de 90 jours, puisqu’il faut quand même que tu saches où tu veux emmener ton entreprise dans 3 ans ou dans 5 ans pour définir les actions à faire pour parvenir à tes objectifs.

Dans son programme le 3.6 (son programme d’accompagnement collectif 360° pour les indépendant·e·s qui veulent structurer leur business), Pauline fait travailler ses membres sur une vision à trois ans.

En 3 ans, il se passe suffisamment de choses pour que tu puisses voir les différences et les transformations opérées dans ta vie, dans ton entreprise. Si tu fais ça sur 10 ans, tu auras tellement grandis, mûri, que ta vision aura sûrement un peu changé. →D’ailleurs, chose importante à préciser : la vision n’est pas gravée dans le marbre ! Elle peut être amenée à évoluer avec toi, avec tes envies. Mais il existe le concept de la vision limpide, où tu imagines ta vision la veille de ta mort (ou de ta retraite, pour Pauline). Le principal, c’est que ta vision soit challengeante, motivante. Si tu sais exactement où tu veux aller, que tu connais toutes les étapes à suivre, les actions à faire à l’avance, tu risques de ne plus avoir envie car il n’y aura rien de challengeant pour toi. Aujourd’hui, il y a :
  1. des choses que tu sais,
  2. des choses que que tu sais, que tu ne sais pas
  3. des choses que tu ne sais pas, que tu ne sais pas.
Sur le chemin entrepreneurial, tu vas avancer et tu vas aussi découvrir des choses dont tu ignores parfois l’existence même (donc que tu ne sais pas que tu ne sais pas). Ta vision ne va pas changer mais pour l’atteindre, il y aura parfois certains coups de pouce que tu ne pourras pas anticiper. La vision, ce n’est ni plus ni moins que « à quoi est-ce que je veux que ma vie ressemble ? ». La croissance de ton entreprise, la façon dont tu vas la développer, ça n’arrive pas par hasard. C’est toi qui le commande, finalement, grâce au système que tu mets en place.

D’accord Pauline mais pout toi, quels seraient les 3 étapes-clés pour définir ta vision ?

1️⃣ Se demander quelle vie personnelle tu veux avoir dans les prochaines années ?

À quoi veux-tu que tes journées ressemblent dans les prochaines années ?

2️⃣ Quelle est ton l’ambition professionnelle ?

Parce que oui, il existe des personnes qui ont une vision professionnelle et une vision personnelle complètement en désaccord l’une et l’autre. 😅

3️⃣ Matcher les deux visions ensemble, afin que ce soit alignée.

La grande erreur qu’on fait souvent quand on travaille sa vision, c’est de d’abord travailler l’ambition de l’entreprise avant de travailler sa vie personnelle.

Quelle est la vie personnelle que tu veux avoir ?

➡️ La vision évolue forcément.

C’est pour ça qu’on la travaille bien au-delà de 3 ans, on rentre dans « la vision que je veux pour ma vie ».

Ton business va évoluer en même temps que toi et va connaître des changements, c’est normal. L’important c’est d’avoir une ligne directrice, c’est le cap qui te guide tous les jours.

Elle te permet de prendre toutes les décisions en conséquence : les stratégies utilisées, les recrutements etc. Et c’est là que tu pourras établir ton plan d’actions sur 90 jours.

❌ La vision n’est pas un plan d’actions !

Le minimum est de poser un jalon par an. Dans l’année à venir, tu sais qu’il y aura tel lancement d’offre, tel changement prévu mais c’est tout. Après il faut faire des plans d’actions à plus courts termes comme à 180 jours ou 90 jours.

De plus, plus tu avanceras, plus tu pourras ajouter de jalons. Et parfois, la peur prendra le dessus et tu n’oseras pas en planifier, alors que tu es tout à fait capable de réussir ce que tu souhaites entreprendre.

Poser différents jalons te permettra d’avoir un plan d’actions plus concret, où tu pourras plus facilement percevoir les ressources matérielles, humaines et financières dont tu auras besoin pour valider cette étape.

Puis cela te permet d’être plus focus sur ton objectif.

Avoir une vision et des objectifs clairs, ça t’aide aussi pour dans ta stratégie de contenus car tu sais exactement comment communiquer puisque tu sais ce que tu veux atteindre et qui tu veux atteindre.

Avec tout ça, comment ça a changé le business de Pauline d’avoir une vision aussi claire ?

Plusieurs choses, dont une augmentation du chiffre d’affaires. Pauline a fait x4 sur son chiffre d’affaires par rapport à l’année précédente. 🤩

De plus, avoir une vision claire permet d’améliorer sa posture de cheffe d’entreprise, son leadership. Vu que Pauline sait où elle va, elle arrive plus facilement à amener les gens à la suivre, à s’attacher à elle. D’un point de vue stratégique, elle se sent plus en phase aussi, c’est plus fluide.

Elle a également pu prendre des décisions pour son entreprise qui ont directement impacté sa vie personnelle : elle a plus de temps libre et de meilleure qualité.

En bref, ça a tout changé !

➡️ Et si toi aussi tu veux structurer ton entreprise pour que ça soit + fluide, + clair, + au service de ta vie, je te conseille de voir le programme 3.6 de Pauline, qui est là pour t’accompagner dans ces démarches !